Un air sain chez soi

Limiter la pollution de NOTRE AIR INTÉRIEUR

Nous passons environ 80 % de notre temps dans des lieux fermés, en particulier dans nos logements. La qualité de l’air que l’on y respire influe sur notre santé et notre confort. Elle peut y être moins bonne qu’à l’extérieur : lorsque l’air intérieur est pollué, il l’est généralement de façon diffuse et continue. Nous pouvons également être exposés à des produits nocifs. Les risques sont encore plus sensibles pour des personnes fragiles (enfants, personnes âgées, malades, etc.).

Limiter la pollution de nos logements est une nécessité. Renouveler l’air est essentiel pour évacuer les odeurs et les polluants, éliminer l’excès d’humidité et assurer le bon fonctionnement des appareils à combustion.

Comment procéder, quels comportements adopter, quels équipements installer pour pouvoir respirer chez nous un air de qualité ? Trouvez des réponses dans ce guide…

Un air sain chez soi - Guide ADEME

Une réponse à “Un air sain chez soi

  1. Beau dossier de l’ADEME. quand je suis arrivé au passage sur l’effet des plantes (ou plutôt l’absence d’effet prouvé), je m’attendais à l’abord de la question des appareils émettant des ions négatifs.

Laisser un commentaire